Saltar al contenido

Ficha del libro

portada del libro

COMENTARIO BIBLIOGRÁFICO


La poésie d'Ausiàs March est un univers poétique sombre. Ecrite à la
première personne, elle est habitée par un moi qui, tel un nouvel
Adam, s'est révolté contre son Créateur en lui préférant sa dame et
l'amour tout charnel qu'il lui porte. Par ce nouveau péché originel,
le moi devient « amador » : son etre en est profondément modifié, et
il mérite le chatiment de ceux qui osent contre- venir à l'ordre
divin. Déchu de son humanité, il se sait condamné. Pourtant, chez lui,
dans un mouvement d'orgueil stupéfiant, le chatiment sera
auto-dispensé et auto-imposé : l'etre marchien sera exclu du monde des
hommes et ne trouvera plus d'existence que par sa parole,
douloureusement lucide et puissante, obsessionnelle et exclusive. La
poésie marchienne se révèle ainsi comme le seul lieu d'existence
possible pour un moi à l'orgueil hyperbolique, capable par son cri
poétique de dresser à travers les siècles, pour l'éternité, son etre
d'« amador ».